Un MiG-25RBCh était livré à la foule lors de la journée portes ouvertes de Finow, le 18 août 1991. Malheureusement, ce fut aussi la dernière apparition publique d'un "Foxbat" en Allemagne. © E.Bannwarth.

A MiG-25RBSh was on static display at Finow open day on 18 August 1991. It was also unfortunately the last public appearance of a 'Foxbat' in Germany. © E.Bannwarth.
Le 18 août 1991, quelques occidentaux bien informés eurent l’occasion d’arpenter le tarmac ou plutôt les dalles de béton de la ligne de vol de Finow, à l’occasion de la première journée portes ouvertes importante des VVS depuis la chute du mur de Berlin. 70.000 visiteurs purent ainsi y découvrir - de manière statique seulement - un modèle de chaque avion et hélicoptère de combat alors en service au sein du ZGV, alors que venait d’éclater le coup d’état à Moscou qui allait conduire à la chute de l’U.R.S.S. Si les journées portes ouvertes ou les meetings aériens à l’occidentale étaient inconnus en R.D.A., les garnisons soviétiques ouvraient pourtant régulièrement leurs portes au public. Ce type de manifestation se déroulait souvent (toujours ?) à l’occasion d’un évènement particulier comme par exemple la journée des forces armées (23 février) ou la journée de l’aviation (12 août) – à une date la plus proche possible de la date anniversaire officielle. Dans ce cas précis, il n’était pas rare de voir plusieurs casernes ou bases aériennes ouvrir leurs portes pour offrir à l’admiration du public quelques-unes de leurs machines. L’anniversaire d’une unité pouvait représenter une autre opportunité d’ouverture au public, comme celui du 239.OGVP d’Oranienburg qui fêta ses 55 ans d’existence le 10 juin 1993 (1), et auquel nous eurent la chance d’assister. Ces manifestations, toutes catégories confondues, ne faisaient l’objet que de peu, voire d’aucune publicité, si ce n’est au niveau local par le bouche à oreille.

« Joint Venture »

La "dream team" des JPO 92! De gauche à droite, le général Selivorstov, Sammy Tossuner et le colonel Belyakov (Grossenhain, août 1992). © G.Botquin.

1992 open days team at Grossenhain in August of the same year. From left to right, General Selivorstov, Sammy Tossuner and Colonel Belyakov. © G.Botquin.
L’année 1992 fut toutefois marquée par une « joint venture » entre la 16.VA et un jeune entrepreneur allemand, Sammy Tossuner. Plusieurs journées portes ouvertes, mélange des habitudes datant de la guerre froide et de facilités à l’occidentale furent organisées pour le plus grand bonheur des spotters venus de l’Ouest et des enthousiastes allemands! Ces manifestations obéissaient à une organisation bien huilée : une entrée payante, un accès presse, une exposition statique sans barrières - comme en Russie - de la plupart des avions et hélicoptères en service, des baptêmes de l’air payants (25 DM, soit 21 €) en Mi-8TS du 226.OSAP pour une durée de 15 minutes, de quoi se nourrir, une estrade où se produisaient quelques artistes amateurs de la garnison, des "Go Go girls" ou un orchestre militaire et des démonstrations en vol limitées à un MiG-29, un Mi-24V et éventuellement des parachutistes sautant depuis Mi-8. D’autre part, après une première manifestation intitulée « Kick the Mig » durant l'été 1991 à Gross Dölln, la même organisation mis sur pied une seconde exhibition similaire en 1992. Cette dernière avait pour thème une course entre un MiG-29, puis un Su-17 et un dragster. La victoire est revenue chaque fois au jet, l’honneur a été sauvegardé ! Ces activités étaient prétextes à un rassemblement de dragsters et autres engins bruyants et fumants (mais désespérément terrestres…) sur la base d’accueil. Omniprésents, le général Selivorstov et son éminence grise, le colonel Belyakov, responsable des « relations » avec la presse auprès de la 16.VA, ne manquaient aucune de ces manifestations et l’on ne peut s’empêcher de penser que ces deux-là bénéficiaient directement de cette « joint venture ». Et puis, il faut avoir vu le général Selivorstov vendre des tickets d’entrée à la JPO de Grossenhain en août 1992 pour comprendre toute la portée de sa déclaration devant la Cour suprême du collège militaire en 1994 ! (voir > Une armée de trafiquants ? ) Cette implication poussée explique peut-être pourquoi cette collaboration ne fut pas reconduite l’année suivante.

Prachtchaï Germaniya (2)

Vue partielle de l'exposition statique à Grossenhain en août 1992. © H.Mambour.

Partial view of static display at Grossenhain in August 1992. © H.Mambour.
En 1992 et 1993, une poignée d'appareils de l'Armeiskaya Aviatsiya prirent par également à quelques manifestations extérieures comme le salon de l'ILA à Berlin-Schönefeld. Quelques bases ouvrirent leurs portes discrètement en 1993 pour offrir soit un plateau appréciable avec quelques démonstrations aériennes courtes mais intenses comme à Oranienburg, ou plutôt maigre comme à Demmin où seul un An-12 de passage était accessible. D’autres régiments sur le départ donnèrent, en guise d'adieux, accès à une partie de leurs installations peu de temps avant l’échéance finale comme à Wittstock, Damgarten ou à nouveau Oranienburg. Une authentique manifestation officielle marqua néanmoins la fin de la présence des VVS en Allemagne. Le 27 mai 1994, Sperenberg ouvrait ses portes au public (entrée payante) ainsi qu’aux officiels allemands et russes dont le Ministre de la défense, le général Pavel Gratchev venu spécialement de Moscou pour l’occasion. Deux discours des généraux Bourlakov, commandant du ZGV et Tarasenko (3), commandant de la 16.VA suivis d'un défilé de la garnison Berlinskaya Brigada de Karlshorst - représentante attitrée de l’Armée russe lors des parades officielles - inaugurèrent cette journée mémorable à laquelle la télévision allemande avait été conviée. L’exposition statique était, en principe du moins, limitée à trois gros porteurs du VTA et à ce qui semblait être le dernier hélicoptère Mi-8T du 226.OSAP (un unique Mi-8S était visible hors zone). Un véritable petit meeting aérien débuta ensuite par une patrouille de quatre Mi-8MTV-2 de la 113.OVE BU, suivie par le vol de démonstration d’un Su-27UB du 234.GIAP de Koubinka et des MiG-29 de la patrouille acrobatique des "Strijis". Il était temps ensuite pour les spotters occidentaux "indisciplinés" - bien que certains enthousiastes locaux n’avaient pas de leçon à recevoir en ce domaine - d’entamer une épreuve de force avec les gardes incrédules dans le but de parcourir les aires de parking de Sperenberg afin de pouvoir, entre autres appareils, enfin contempler un Il-20M que les moins chanceux d’entre nous n’avaient jamais pu capturer sur la pellicule. En ce 27 mai 1994, la 16.VA venait de tirer le rideau sur près de 50 années de présence en Allemagne.

Ticket Sperenberg Le ticket d'entrée de la JPO de Sperenberg du 27 mai 1994. L'emblème du ZGV et la mention "Adieu l'Allemagne" y figurent bien en évidence. © H.Mambour.

Sperenberg open day entrance ticket. ZGV emblem and the mention 'Farewell Germany' are well in evidence. © H.Mambour.
Affiche Finow Prospectus type des JPO en 1992. © H.Mambour.

Standard leaflet of 1992 open days. © H.Mambour.

> KNOWN OPEN DAYS 1991 - 1994 <
 OPEN DAYS PHOTO PAGE 

notes

(1) Créé en 1938, le 3.TBAP, ensuite converti en 3.AP DD, eut l'honneur d'être transformé en 23è Régiment d'aviation à long rayon d'action de la garde (23.GAP DD) le 18 septembre 1943, avant de changer de numéro et de désignation pour devenir le 239.GBAP le 26 décembre 1944.
(2) "Adieu l'Allemagne".
(3) Promu Chef du service de la sécurité aérienne des VVS à son retour en Russie.

previous Plan du site - Sitemap next