Mi-22

La grande antenne lame située sur le fuselage arrière de ce "Hook" du 41.OVE BU l'identifiait comme étant un Mi-22. La procédure standard voulait que les postes de commandement volant soient protégés individuellement au sol. Ainsi, ce "Hook-C" était-il entouré de piquets rouges et blancs (dont l'un affichait un panneau d'avertissement de couleur jaune), formant un périmètre autour de la machine que seules les personnes autorisées pouvaient franchir.

The Mi-22 airborne command post of the 41.OVE BU from Werneuchen, a model that could easily be identified to the big blade antenna atop the rear fuselage. Command posts were individually protected on the ground. This 'Hook-C' was surrouned by white and red posts, making a perimeter that could only be crossed by authorised personnel.